Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Phedre3.

Phedre3.

De tout un peu.

Publié le par Pierrette LEGRIS

 

 

 

 

la maîtrise du débit : base de la clepsydre

Tout d'abord, l'élément essentiel sur lequel repose la clepsydre est le débit d'un liquide qui en fuyant nous donne des indications sur la durée. Le principe est donc le même que celui d'un sablier qui lui se base sur un écoulement de sable. Les premières réalisations étaient de l'ordre d'un vase percé en son point le plus bas et dont l'intérieur était gradué de manière à donner des intervalles de temps réguliers. Ainsi, une fois que l'on avait rempli le récipient d'eau, on pouvait savoir qu'il s'était écoulé telle durée entre le moment ou l'eau commence à couler et le moment où elle s'arrête.
Cependant, ces premiers modèles étaient basés sur un principe que l'on reconnut plus tard d'erroné, dès lors que la pression varie avec la baisse du niveau de l'eau, entraînant inévitablement une baisse régulière du débit. Ainsi, les modèles égyptiens n'étaient qu'approximatifs à cause de leur ignorance de toutes les lois qui régissent l'hydrodynamique.
Vers 270 avant notre ère, un important perfectionnement fut apporté à la clepsydre par le physicien grec Ctésibios qui réussi à maîtriser le débit en le rendant constant. Pour cela, il utilisa le principe des vases communiquants. Il suffit pour cela de garder le récipient d'où s'écoule l'eau rempli en permanence par un réservoir situé plus haut et dont le débit est supérieur que celui du dessous. On pouvait ainsi mesurer avec exactitude la durée voulue en mettant un troisième récipient cylindrique et gradué ( par des lignes cette fois ci équidistantes ) pour recevoir l'écoulement du liquide.

Ainsi, le principe des horloges à eau est basé sur la maîtrise d'un débit d'un quelconque liquide qui s'écoule d'un (ou dans un) récipient gradué qui nous indique la durée que l'on veut.

 

Commenter cet article

elpoueto 11/09/2013 18:25

Cette horloge à eau c'est divin...En plus cette invention ne coulait pas de source