Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Phedre3.

Phedre3.

De tout un peu.

Publié le par Pierrette LEGRIS

Pierre Jean Mariette (1694-1774) a réuni l’une des collections les plus fascinantes de tout le XVIIIe siècle, dans laquelle le dessin tenait le premier rang, avec quelque neuf mille feuilles. Les chefs-d’œuvre des grands artistes y côtoyaient les morceaux de bravoure des petits maîtres, suivant une volonté encyclopédique assumée par ce « touche-à-tout de génie ». Une telle collection semblait avoir pour vocation de rejoindre celle du roi. Mariette le souhaitait, l’administration aussi, mais les héritiers, comme il arrive parfois, en décidèrent autrement. La dispersion aux enchères ne dura pas moins de deux mois et demi, au cours desquels près de mille dessins furent néanmoins acquis pour le Cabinet du roi. Pierre Rosenberg, avec l’aide de Laure Barthélemy-Labeeuw, a relevé le défi de reconstituer cette collection mythique dispersée aux enchères, en traquant les dessins de Mariette dans les collections publiques et privées du monde entier. À l’occasion de la parution des deux premiers tomes de cette entreprise, qui recensent près de cinq mille dessins français, le musée du Louvre présente les fondements méthodologiques de l’enquête et ses principaux résultats, et expose une centaine d’œuvres, célèbres ou récemment identifiées, passées des portefeuilles du collectionneur à ceux du musée. Commissaires de l’exposition : Pierre Rosenberg, de l’Académie française, président-directeur honoraire du musée du Louvre, Laure Barthélemy-Labeeuw, collaboratrice scientifique de l'Association Mariette pour la promotion du dessin français et Bénédicte Gady, collaboratrice scientifique au département des Arts graphiques du musée du Louvre.

Jean-Baptiste Oudry, Grande aigrette.

Jean-Baptiste Oudry, Grande aigrette.

Commenter cet article