Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Phedre3.

Phedre3.

De tout un peu.

Publié le par Pierrette LEGRIS
Syndrome de Diogène

~~-Diogène choisit sa vie durant, d’élire domicile dans un tonneau. Ce tonneau lui permit de mépriser les richesses et les conventions sociales. Il pouvait ainsi paisiblement se livrer à toutes sortes d’excentricité, car il n’avait souci ni des mœurs, ni des textes de loi. Il ne s’imposait aucune contrainte sinon celle de vivre dans son tonneau : sa cabane. Le bonheur pour Diogène réside dans l’apathie, dans le fait de se suffire à soi-même, qui est selon lui la seule condition de la liberté. Vivre sans bagage afin de ne point craindre le naufrage. Ainsi le point de départ de notre réflexion se base sur la matérialité de la cabane, un lieu fragile et éphémère ; qui devient lieu de méditation lorsqu’on lui confère une dimension spirituelle

~~Les symptômes La personne présentant ce syndrome choisit un isolement social aussi grand qu'il lui est possible ; elle en arrive à vivre presque recluse chez elle, n'ayant dès lors plus autant de raisons d'entretenir son logement et se désintéressant en même temps, à un degré plus ou moins grand, de son hygiène personnelle. Howard Hughes dans les dernières années de sa vie en constitue une illustration. Se pensant à tort ou à raison en risque de pauvreté extrême, ce qui lui est suggéré par la vie peu gratifiante où elle s'installe, elle essaie d'économiser le plus possible pour parer à l'avenir, et accumule parfois des sommes importantes sans avoir réellement conscience de leur valeur. Accumuler aussi chez elle de grandes quantités de déchets ou du moins d'objets sans utilité immédiate l'amène à vivre dans des situations insalubres : d'abord simple encombrement, puis impossibilité d'entretenir ou même de faire entretenir son logement en raison même de cet encombrement devenu obstacle. Les patients On trouve souvent un tel comportement chez des personnes d'âge avancé souffrant de solitude après la mort d'un conjoint ou d'un parent très proche3,9. Ce comportement peut être encouragé par une fragilité financière perçue, justifiée ou non. La solitude, voulue, ou l'isolement, subi, semble le facteur de déclenchement principal. Le syndrome touche également quelques personnes jeunes[

~~Référence historique[ Le nom « syndrome de Diogène », adopté en 1975, fait référence à Diogène de Sinope, philosophe grec du IVe siècle av. J.-C. et figure clé du cynisme ainsi que disciple d'Antisthène. Si son but était de vivre au plus près de la nature (comprendre, hors la culture, la civilisation grecque) et qu'il se pliait à certains exercices restrictifs afin d'accéder à la plus grande liberté matérielle et mentale[style à revoir], nous le connaissons surtout pour la vie qu'il menait envers et contre toute convention sociale. Bien que les motivations impliquées n'aient rien en commun, c'est cette vie hors-normes et même choquante aux yeux de la société, qui concevait mal que l'on puisse habiter dans une jarre renversée ou même pratiquer la masturbation sur la place publique

Commenter cet article