Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Phedre3.

Phedre3.

De tout un peu.

Publié le par Pierrette LEGRIS

~~ Un Britannique qui souffrait de maux de tête s'est fait retirer un ver d'un centimètre qui s'était niché dans son cerveau. C'est la première fois qu'un tel parasite est découvert au Royaume-Uni.

Un Britannique de 50 ans s'est fait retirer un ver d'un centimètre niché depuis quatre ans dans son cerveau, ont révélé des scientifiques vendredi 21 novembre. La petite bête, le Spirometra erinaceieuropei, s'est déplacée d'un côté à l'autre du cerveau. Le parasite provoque une inflammation des tissus et, s'il atteint le cerveau, des pertes de mémoire et des maux de tête.

Depuis 1953, seuls 300 cas ont été enregistrés dans le monde. Celui-ci est le premier découvert au Royaume-Uni. Du fait de sa rareté, les scientifiques ignorent son cycle de vie. Il pourrait s'attraper en consommant de petits crustacés infectés des lacs chinois, de la viande de reptile et d'amphibiens crue, ou en usant de cataplasmes de grenouille, un remède chinois pour calmer les inflammations des yeux. "Nous ne nous attendions pas à découvrir une infection de ce genre au Royaume-Uni mais avec le développement des voyages ce genre de parasites inconnus apparaissent parfois", a déclaré Effrossyni Gkrania-Klotsas, du service des maladies infectieuses de l'hôpital Addenbrooke, à Cambridge, qui a retiré le ver.

Le parasite a été donné à des généticiens du Wellcome Trust Sanger Institute de Cambridge, qui ont réussi à séquencer son génome pour la première fois, leur permettant d'étudier des traitements potentiels. "Ce ver est un mystère et nous ne savons pas quelles espèces il peut infecter ou comment", a expliqué le docteur Hayley Bennett, de l'équipe du Wellcome Trust. "Les humains constituent un hôte accidentel et rare."

Un vers dans le cerveau.

Commenter cet article